Le changement dans la continuité

16 سبتمبر, 2014 03:21 م

42 0

Il est clair que le Français compte apporter sa touche à l’équipe en matière de discipline tactique et comportementale, mais visiblement il est en train de le faire à petites doses étant à la tête de l’équipe depuis à peine deux semaines .Une chose est sûre, il est déterminé à donner la chance et le temps de jeu nécessaire à tous les joueurs à sa disposition en privilégiant le sens de l’émulation et le goût de l’effort.

Dans cette phase transitionnelle — un mot névralgique dans le contexte actuel — de l’équipe, en guise de première, mais importantissime impression qui se dégage de la vie du club étoilé, c’est remarquablement l’entente sinon la complémentarité qui caractérisent la collaboration entre Lavagne et son adjoint, l’enfant du club, K. Zouaghi.

C’est un état d’esprit/support de travail qui provient d’un entraîneur en chef qui croit énormément en les capacités techniques et surtout humaines de son adjoint qui connaît parfaitement les rouages du club et des joueurs, un fait qui sera d’un apport indéniable pour le Français qui semble vouloir, «exploiter au maximum les atouts du club notamment la présence d’un adjoint-enfant du club».

Ce fond relationnel de qualité est véhiculé dans un autre sens par un Zouaghi à la fois adjoint, mais surtout collaborateur dans le sens effectif et grandement utile du terme. Ce dernier, qui depuis qu’il était joueur, fait preuve de force de caractère, de charisme et surtout d’un sens d’appartenance aiguë à son club, faisant de lui un meneur d’homme distingué.

La paire Lavagne-Zouaghi a fait travailler durement ses poulains par le biais d’exercices à la fois variés et intenses où les joueurs ont fait preuve de sérieux et d’abnégation pour attirer l’attention d’un nouveau staff qui n’a pas hésité à leur faire savoir qu’il est là pour donner la chance à tout le monde et que les remplaçants d’aujourd’hui peuvent être les titulaires de demain. De plus, c’est un staff déterminé à faire fructifier l’amalgame expérience-jeunesse où d’après l’ex-libéro étoilé: «Les jeunes doivent beaucoup apprendre de leurs aînés surtout sur le plan de la solidité mentale et de la discipline».

Par le biais d’ateliers spécifiques, on a essayé d’optimiser la performance de chaque compartiment en soumettant les défenseurs à un travail intense en matière de placement, de couverture et de relance pour alimenter correctement et rapidement la ligne médiane en ballons précis et efficaces. Les joueurs du milieu et les attaquants ont été soumis dans une surface réduite à des répétitions axées sur les manœuvres à une seule touche de balle, le démarquage, le jeu sans ballon et surtout les permutations entre les joueurs de couloir et les attaquants de pointe.

Pour venir à bout d’un ensemble stadiste déterminé à jouer pleinement ses chances de qualification au play-off, le staff technique de l’Etoile devra néanmoins se passer des services non seulement de Meité et de Lahmar pour somme d’avertissements, mais aussi de Yahia victime d’une méchante grippe et surtout de Maazou victime d’une contracture musculaire qu’il traîne, croyons-nous savoir, depuis son séjour sud-africain avec son équipe nationale et qu’il n’a pas pris très au sérieux!

Pour pallier ces défaillances, K. Zouaghi affirme que l’Etoile dispose d’un effectif riche et de qualité pour combler «ses absences et qu’un club du standing de l’Etoile ne doit s’arrêter sur un ou deux joueurs».

A cet effet, on pourra compter sur Sassi, Ashanti, Kom, B Messaoud, Dramé, Belakhal.

مصدر: lapresse.tn

إلى صفحة الفئة

Loading...