La maîtrise des «Sang et Or»

16 سبتمبر, 2014 03:21 م

31 0

JSK : Kalaï, Ben Brahim, Hemdi, Zerelli, Abboud, Bourki (Chotberi), Dridi, Bechikh (Méjri) , Laâouichi (Ragoubi), Mallat, Hamzaoui.

EST : Ben Chérifia, S. Derbali , Chemmam (Ragued), A .Yahia , Ch.Dhaouadi, Mouelhi , Traoui, Afful, Blaïli (Chehoudi), I. Msakni , Jouini (Gharsellaoui).

48’ : le centre de la droite de Derbali est bien repris de la tête par Jouini qui ouvre le score.

12’ : un centre de Blaili dans le dos des défenseurs aghlabides, mais M’sakni rate son tir .

30’ : un centre de Hamzaoui et Mallat à la réception fait dévier la balle de la tête mais sa balle effleure le poteau et revient dans le jeu.

33’ : un coup franc botté par Blaïli mais le gardien Kalaï est bien placé et sauve son camp .

45’+2’ : un centre de Derbali pour M’sakni, ce dernier dévie la balle mais Kalaï est attentif et sauve son camp.

88’ : un coup franc botté par Chotberi, la balle est déviée par la tête de Zerelli et Dhouadi sauve son camp.

90’ : Mallat rate l’occasion de réduire l’écart en tirant dans les mains du gardien.

L’attaquant Mohamed Mallat a brillé au cours de cette rencontre, il a été dynamique en attaque et en repli défensif. Il n’a pas été épaulé par ses camarades. Cependant, il a gêné la défense espérantiste. C’est un joueur pour l’avenir du club.

Ghazi Ben Ghézaïel n’a pas eu de difficulté à diriger son match. Hormis quelques fautes d’appréciation et les cartons jaunes non distribués il était très près des actions, vu sa bonne condition physique.

Avant le début du match, les dirigeants aghlabides ont rendu hommage aux forces de l’ordre et à certains médias.

Le président de l’Espérance et les membres du bureau directeur ont préféré les gradins pour s’asseoir au lieu de la tribune d’honneur. On voyait déjà des anciens joueurs comme Haythem Abid.

La rencontre a commencé avec beaucoup de prudence de la part des deux équipes. Le niveau de jeu était modeste et les actions se sont concentrées au milieu du terrain vu l’emplacement des joueurs du milieu de la JSK. L’état médiocre de la pelouse était un handicap pour les joueurs de deux camps. Le jeu direct n’a pas donné de solutions. Il fallait attendre la 30’ pour voir une attaque rapide des Aghlabides et le travail du duo Laâouichi-Hamzaoui manquait de concrétisation de la part de Mallat. Pendant ce temps, les Espérantistes n’ont pas trouvé leurs repères vu la modestie du rendement défensif de Yahya Dhaouadi. En attaque, Jouini était loin de sa forme habituelle. Il n’a pas trouvé d’espaces pour faire la différence face à une défense bien en place.

A la seconde période, les «Sang et Or» ont rapidement menacé la défense aghlabide. En effet, les premières actions ont suffi pour ouvrir le score par Jouini 48’ et Blaïli 54’. Les protégés de Kenzari ont baissé le rythme du jeu et leurs attaques ont été menées par Jouini et M’sakni sur les côtés, profitant du mauvais placement de l’axe de la défense aghlabide. Le coach aghlabide a opéré des changements afin de donner un nouveau souffle à son équipe mais ni Méjri ni Ragoubi n’ont pu changer le cours du match. Les camarades de Traoui continuèrent leur domination. De l’autre côté, les Aghlabides n’arrivaient pas à revenir au score malgré les rares occasions de Zerelli (82’) et Hamzaoui (87’).

Les Aghlabides n’ont pas pu gérer le rythme du match vu l’absence d’un attaquant expérimenté capable de trouver des solutions dans l’arrière-garde espérantiste.

مصدر: lapresse.tn

إلى صفحة الفئة

Loading...